Publié par : pascalbaptiste50 | 6 avril 2016

Communication du mercredi 2 mars 2016. Deuxième partie de la communication du docteur Pascal BAPTISTE: la Carte de visite

 Communication du mercredi 2 mars 2016 : Deuxième partie de la communication du Docteur Pascal BAPTISTE : La carte de visite

Les cartes de visite inhabituelles

 

 

Si la plupart des personnes suivent les règles classiques de la présentation des cartes que nous avons vues précédemment, notamment dans les milieux aristocratiques, diplomatiques ou militaires, certains s’en écartent volontiers, soit par principe, soit par ignorance, soit par mauvais goût, soit par originalité volontaire, en particulier chez les artistes ou les gens de scène.

 

 

L’usage des cartes de visite

La correspondance

 

L’usage de la carte de visite s’est beaucoup modifié durant les dernières décennies, influencé en cela par les bouleversements de la vie moderne, les changements de comportements, de styles de vie, de moyens de communication. Mais pendant près d’un siècle, disons de 1850 à 1950, l’usage des cartes de visite est resté assez standardisé.

 

1/ La carte de visite utilisée comme carte « de visite »

A l’époque où les télécommunications étaient pratiquement inexistantes, les échanges de cartes de visite répondaient à une utilité et des critères précis. Chaque nouveau venu dans une ville, en particulier dans le monde de l’enseignement, de la politique, de la diplomatie, de l’administration, de la noblesse ou de l’armée, se procurait l’adresse des personnes dont il souhaitait faire la connaissance ou avec lesquelles il envisageait d’entrer en relation, et il allait déposer sa carte chez ces personnalités en la remettant au membre du personnel qui ouvrait la porte.

Déposer soi-même sa carte chez quelqu’un, le coin en haut à droite replié, équivalait à une visite. Le coin en haut à gauche replié correspondait à des félicitations, le coin en bas à droite replié voulait dire au revoir et le coin en bas à gauche condoléances.

On pouvait également faire déposer par un domestique une carte, non cornée cette fois, en y faisant figurer des mentions manuscrites abrégées, telles que :

p.r.                  pour remercier

p.f.                  pour fête

p.f.c.               pour faire connaissance

p.f.n.a.           pour la fête du nouvel an

p.p.c.              pour prendre congé

p.c.                 pour condoléance

p.p.                 pour présentation

 

Chez les femmes de la bonne société qui recevaient à heure et à jour fixes, les invités défilaient chaque semaine sans avoir prévenu de leur visite et déposaient toujours discrètement un carton en repartant afin que la maîtresse de maison ait trace de leur passage.

De nos jours, ces usages sont passés en désuétude, d’une part parce que la disparition du personnel de service ne permet plus de remettre une carte de visite avec discrétion, mais surtout parce que les prises de contact lors de l’arrivée dans une nouvelle ville se font beaucoup plus facilement sur les lieux de travail ou par l’intermédiaire du téléphone.

 

2/ Usages originaux 

Avant d’examiner les usages les plus habituels des cartes de visite, on peut ponctuellement trouver des usages originaux, inhabituels, tels ceux d’écrire une pensée, envoyer un poème, une dédicace ou un autographe, demander un autographe etc.

 

3/ La carte de visite professionnelle

Les cartes professionnelles ne répondent pas aux mêmes règles protocolaires que les cartes privées. Il est possible d’y mentionner plusieurs titres ou diplômes et d’utiliser des abréviations et sigles divers dès lors qu’ils peuvent être utiles au correspondant. Nous n’examinerons pas ce type de cartes dans notre exposé de ce jour.

 

4/ La carte de visite utilisée comme mode de correspondance 

A côté de la carte de visite utilisée comme carte de « visite » et de celle à usage professionnel, la grande utilité de la carte de visite est bien sûr la correspondance, à savoir permettre d’envoyer des messages rapides sous des formulations très diverses, variables selon l’événement et le degré d’intimité avec le correspondant.  Sans avoir le développement de la lettre – encore que les cartes de visite grand format s’en rapprochent souvent – elles remplissent toutes sortes de missions que quelques mots suffisent à exprimer. Elles sont dans ce cas envoyées par la poste ou déposées sous enveloppe fermée.

Classiquement, la carte de visite est écrite à la troisième personne, tant en ce qui concerne l’expéditeur que le destinataire, et elle n’est ni signée ni datée. Elle indique en quelques mots l’objet et le but de la correspondance.

Ces règles encore une fois varient selon l’objet de la missive et le degré d’intimité avec le correspondant. Même autrefois, en dehors des relations diplomatiques, les premières et deuxièmes personnes du singulier comme du pluriel s’utilisaient volontiers, de même que la signature, la date ou certaines formulations. En fait, comme dans toute correspondance, le sommet du bon goût n’est pas de répondre à des règles strictes, mais de savoir s’adapter avec tact et mesure au correspondant et aux circonstances.

La carte peut-être parfois tapée à la machine ou sur l’ordinateur, mais elle est le plus souvent manuscrite

Dans tous les cas la carte se doit d’être bien écrite, lisible et sans faute d’orthographe (ce qui est souvent loin d’être concrétisé…).

Les circonstances d’utilisation d’une carte de visite sont presque infinies :

Présenter les vœux du nouvel an est la forme la plus classique.

 Les remerciements revêtent les formes les plus variées, à l’occasion d’une invitation – que l’on acceptera ou déclinera avec courtoisie –, d’un cadeau, d’une aide, d’un bouquet de fleurs, d’un service qui vous a été rendu ou après un repas, une réception etc. Les raisons d’un remerciement sont infinies.

Demander un service 

Inviter

Donner rendez-vous

Accepter ou décliner une invitation

Annoncer un événement 

Les félicitations peuvent accompagner une promotion, une nomination, une décoration, un événement familial heureux, une naissance, un mariage, la réussite à un examen.

Souhaiter un anniversaire

Des excuses  peuvent suivre une maladresse de notre part, un oubli malencontreux, une erreur.

Accompagner un envoi: La carte a pour but de donner une explication à propos d’un envoi, de remercier pour un objet que l’on vous a prêté et que vous rendez, ou tout simplement pour annoncer la provenance lorsque l’envoi était prévu

L’expression de sentiments divers fait suite à des événements heureux ou tristes, voire dramatiques. Selon le degré d’intimité avec le correspondant, la carte pourra présenter de respectueuses condoléances à l’occasion d’un décès ou au contraire témoigner de compréhension, de proximité de cœur, de partage. La carte pourra être un message d’encouragement pour une étape difficile, une hospitalisation, une maladie, l’expression d’un sentiment de joie pour une heureuse nouvelle. Mais de tels événements ne seront l’occasion d’une carte de visite que s’ils concernent des personnes relativement éloignées. A l’occasion d’un décès concernant un proche une lettre est indispensable.

Recommander une personne

Réserver une place à un spectacle

 

 

Pourquoi s’intéresser aux cartes de visite?

 

Vous l’avez déjà compris en partie en visionnant les cartes de visite déjà exposées. S’intéresser aux cartes de visite, c’est s’immiscer dans la vie quotidienne des Français, dans ses petits détails où ses grands moments, c’est partager temporairement la vie d’inconnus ou de personnages célèbres, leurs joies et leurs peines, leurs difficultés ou leurs moments de gloire. C’est comprendre les raisons d’un protocole ou d’usages anciens. C’est parfois deviner la personnalités d’un homme célèbre sur une simple tournure de phrase ou une formulation originale.

On peut bien sûr se passionner pour la graphologie. Vous avez déjà aperçu beaucoup de spécimens d’écritures, nous allons en examiner quelques autres.

Mais les cartes de visite ont aussi un intérêt historique.

La profession de personnes inconnues nous fait voyager dans le temps.

On peut ainsi suivre la carrière militaire d’un soldat prestigieux ou d’un homme politique au gré de son parcours.

En fait, s’intéresser aux cartes de visite, c’est surtout vivre des moments d’histoire : de brefs moments de la petite histoire qui projettent dans la grande, c’est le détail d’un bouton qui révèle tout l’uniforme, les trois premières mesures qui augurent de toute la symphonie, la maison de quartier qui résume la ville.

 

 

 

 

Les cartes de visite aujourd’hui 

 

 

La carte de visite a perdu son usage d’autrefois. On ne se déplace plus au domicile du correspondant pour déposer une carte, et on ne fait plus déposer la carte par une tierce personne en dehors des cas où l’on fait livrer un objet. Désormais, les cartes de visite sont envoyées par la poste avec un texte plus ou moins long.

Les cartes remises de la main à la main le sont presque toujours dans un contexte professionnel. La carte est déjà imprimée, généralement sans texte manuscrit, et remise à l’interlocuteur juste dans le but de lui donner ses coordonnées.

Mais les documents autographes vivront longtemps. L’ordinateur essaie d’avoir raison des textes manuscrits, mais il ne remplacera jamais la carte de visite et quelques mots d’amour déposés dans un bouquet de fleurs.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :